Le temple de la dent de Bouddha à Kandy

C'est probablement le lieu le plus sacré de tout le Sri Lanka. Il se trouve à côté du lac de Kandy et c'est un lieu incontournable de la ville. L'entrée est payante (500 Rs) pour les étrangers, et inclut un audio guide pour mieux comprendre le temple, son organisation et les croyances qui lui sont attachées. On doit enlever les chaussures et entrer pieds nus, les épaules et les genoux couverts.

À l'intérieur, la ferveur est incroyable. C'est parce que le temple conserve une relique de la dent de Bouddha, qui a été apportée depuis l'Inde au début de la période bouddhiste du Sri Lanka. Seuls les officiels les plus importants peuvent pénétrer dans la petite salle qui abrite le coffre, qui abrite le coffre, qui abrite le coffre, qui abrite la petite boîte, qui abrite la dent.
Le commun des mortels se presse devant une vitre où l'on voit la salle et le coffre, adorné de défenses d'éléphants et d'or. Les croyants déposent de beaux arrangements floraux, des fruits, et autres offrandes.

Les cinghalais assurent que la dent est dans cette salle, d'autres disent qu'elle a été volée par les colons ou encore mise en sécurité dans un endroit secret.
Mais l'énergie qui se dégage est incroyable. Dehors, les pèlerins dorment devant le temple et les éléphants sacrés sont adorés, nourris, lavés. Le moment fort de l'année est le festival Esala Perahera, qui réunit des milliers de pèlerins pour adorer la dent de Bouddha. Chaque bouddhiste dans le pays rêve de faire au moins une fois ce pèlerinage dans sa vie.
Le festival a lieu durant la pleine lune de fin juillet, c'est l'un des plus grands en Asie. À déconseiller aux agoraphobes, on est aspiré dans la foule, poussé devant la dent et expulsé du temple presque aussi vite !